Laissez-la parler

Pour en savoir plus

MISE À JOUR 20 MARS 2019

Les libéraux de Justin Trudeau ont mis fin à l’enquête du comité de la Justice dans le scandale SNC-Lavalin.

C’est un abus de pouvoir, un affront à la démocratie et une attaque contre le Parlement.

Nous savons que Justin Trudeau est intervenu politiquement dans la poursuite criminelle contre SNC-

Lavalin en exerçant des pressions sur sa procureure générale pour que la compagnie puisse s’en tirer.

Nous savons qu’il l’a congédié quand elle a refusé de le faire.

Maintenant, il a réduit le Parlement au silence en mettant fin unilatéralement à la tenue de la seule enquête publique dans cette affaire de corruption.

Il ne fait maintenant aucun doute que Justin Trudeau cache les pires éléments dans le scandale de corruption impliquant la firme SNC-Lavalin.

Cela, c’est de la corruption par-dessus la corruption, par-dessus la corruption.

Justin Trudeau a intimidé et menacé sa Procureure générale Jody Wilson-Raybould pour qu’elle mette fin à la poursuite criminelle contre SNC-Lavalin, une entreprise accusée d’avoir soudoyé le dictateur libyen Muammar Kadhafi.

Quand elle a refusé de le faire, il l’a congédiée.

Trudeau continue de blâmer Mme Wilson-Raybould pour le scandale de corruption dans lequel s’empêtre son gouvernement.

Cependant, il ne veut pas la laisser raconter sa version de l’histoire.

Les Canadiens ont besoin d’entendre Jody Wilson-Raybould. Justin Trudeau doit lever le privilège du secret professionnel pour qu’elle puisse dire la vérité.

Nous savons qu’il l’a menacée. Quelles étaient ces menaces?

Nous savons qu’il l’a renvoyée comme Procureure générale. Pourquoi?

Nous savons qu’elle a démissionné du Cabinet. Pourquoi?

Seule Jody Wilson-Raybould peut répondre.

Mercredi, le comité de la justice décidera d’inviter ou non Jody Wilson-Raybould pour témoigner et répondre à ces questions.

Dites à Justin Trudeau : Laissez-la parler.


Appelez Justin Trudeau : 613-992-4211

Envoyez un courriel à Justin Trudeau : pm@pm.gc.ca

Dites à Justin Trudeau : Laissez-la parler.
Signez ci-dessous